En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Aiguerande, d'où vient ce nom ?

Aiguerande, d'où vient ce nom ?

Par admin aiguerande, publié le lundi 2 septembre 2019 10:58 - Mis à jour le lundi 2 septembre 2019 10:59

Aiguerande était le nom celtique d’un village situé à l’embouchure sud de l’Ardière, juste au nord de la villa romaine appelée lunna, actuel site où se situe la commune de Belleville.

Si lunna fait peut-être référence à la lune, en raison de la courbe de la Saône en cet endroit, Aiguerande est une version latinisée de Equerande qui en celtique aurait signifié « barrière d’eau » ; Eque devenant Aqua puis Aigue comme pour Aigues-Mortes.

Sauf à penser qu’il y ait eu un barrage à cet endroit, il s’agit plus de l’existence d’un gué sur la Saône, passant par l’île « Le Motio », ou plutôt d’une frontière naturelle que représentait l’Ardière entre les peuples gaulois Eduens et  Ségusiaves (ceux de la Saône).

Les Eduens étaient considérés comme les « frères de la nation romaine », si l’on en croit César dans ses Commentarii de Bello Gallico, et auraient été à l’origine de la Guerre des Gaules lorsqu’ils demandèrent la protection des armées romaines de la Provincia contre la migration des Helvètes qui avaient décidé, sous la pression des invasions germaniques, de traverser la Gaule et de s’installer en Saintonge (Charente-Maritime, c’est vrai qu’il leur manquait la mer). Jules César en profita pour conquérir la Gaule… toute la Gaule ?, oui toute !

En gros voilà. Aiguerande est resté le nom d’un quartier de Belleville, mais de là à savoir qui a pu vouloir donner ce nom au Collège d’Enseignement Technique créé dans les années soixante ; devenu Lycée d’Enseignement Professionnel dans les années soixante-dix, et enfin Lycée Polyvalent depuis 2000 ?… qui le sait encore ?!

(d’après Daniel ROSETTA, 2000 ans d’histoire en Beaujolais, Cosmogone, 2007)